textes à chanter, chansons à texte, paroles de chansons... chansons en chantier


textes à chanter paroles de chansons chansons en chantier fabrique de nouvelles chansons plus intelligentes que le blabla variétisé ou rapeux

Des chansons qu'on peut lire comme des textes en prose… Des textes lus par leur auteur… avec parfois un peu de rythme...
Qu'est-ce qui retient les pauvres ?

Je ne sais pas pourquoi mais c'est toi


On peut douze fois cent fois s’enfuir
Après des jours d’enthousiasme qui n’étaient qu’illusions
Cet amour on peut le maudire
Tout en gardant un peu d’espoir au fond

Des histoires lassantes qui se répètent
Certains s’en contentent ou prennent leur pied dans l’adultère
Relations sans prise de tête
Compter, collectionner les partenaires

Puis un jour tout est différent
C’est comme certains le prétendent une grande évidence
Peu importe l’âge on a 20 ans
Pas besoin de mots pour se faire confiance

« Je ne sais pas pourquoi
Mais je sais que c’est toi »
Nos corps serrés
Ces mots ont encore accéléré la fusion
Enlacés au-delà des émotions
Une voix les a prononcés
Deux cœurs les pensaient

Peu importent nos obligations
Se voir se toucher s’embrasser est prioritaire
On trouve toujours une solution
Même dans ce monde où y’a tant à faire

Tout ce qui n’est pas toi n’est pas moi
Je me sens connecté à ta vie tes vibrations
Douze niveaux au-dessus des joies
Je suis, du verbe suivre, tes sensations

Le monde tourne autour de ton regard
Si tu versais une larme je pourrais m’y noyer
Notre rencontre est-ce un hasard ?
Tu es cette moitié que je cherchais

« Je ne sais pas pourquoi
Mais je sais que c’est toi »
Nos corps serrés
Ces mots ont encore accéléré la fusion
Enlacés au-delà des émotions
Une voix les a prononcés
Deux cœurs les pensaient


Les ovaires de ma fille



On croyait que de rimer amour, avec toujours, ça faisait p'tit rimailleur, ça faisait toujours lourd.
Et puis Cabrel fait un malheur, comme un sous Frédéric François, la variété est en émoi, depuis ça.

Quai de grenelle, y’a une donzelle, dans son bureau, qui m’regarde de haut, elle a le salaire de l’ingénieur, elle a la vie qui s’termine en tumeurs, un jour elle m’a dit oui, puis elle est repartie.

Je m’appelle Junior et j’ai 15 ans, je vis chez mon vieux à l’Elysée, j’ai mon BEP politique, je suis un actif, je sais me remuer. JE suis un élu d’la République, Sainte Neuilly m’a ovationné.

Quand les bulles ne sont plus rondes, Je te regarde attendri, je me dis qu'ils sont ridicules ceux qui te trouvent immonde,
mon cher ami, le monde.




Des liens